Le massage de la prostate : qu’est-ce que c’est ?

5/5 - (1 vote)

La glande prostatique peut faire objet de massage. Mais il s’agit d’une idée qui peut déplaire à certains hommes. C’est le cas même s’il existe des thérapeutes qui ont l’assurance qu’elle peut être bénéfique pour les troubles masculins. En effet, le massage de la prostate est perçu par certains comme une pratique sexuelle tandis que pour d’autres, il convient à des fins médicales. Qu’est-ce qu’il en est réellement ? Découvrez les informations nécessaires sur le sujet en lisant cet article.

La prostate : qu’est-ce que c’est ?

Pour une meilleure compréhension du sujet, il convient de présenter clairement la prostate. Il s’agit d’une glande de l’appareil génital de l’homme. Elle présente l’aspect d’une châtaigne dont la dimension avoisine 3 cm de longueur pour 4 cm de largeur. Elle se compose de 2 lobes distingués par la présence d’un sillon.

La prostate se situe directement sous la vessie et est placée en avant du rectum. Lors de la miction, elle accueille le passage de l’urine, car elle est traversée par l’urètre. Aussi, elle contribue à la continence par le biais des sphincters qui empêchent les fuites imprévues. Entre autres, elle a une fonction très importante qui consiste en sa participation à l’élaboration du principal composant du sperme (le liquide séminal).

Le massage de la prostate : qu’est-ce que c’est ?

Encore appelé massage prostatique, il s’agit d’une stimulation de la glande (prostate). C’est une pratique qui peut être adoptée à des fins médicales ou tout simplement dans le but d’enclencher une excitation sexuelle qui conduit au plaisir prostatique. Elle peut être entreprise personnellement par l’homme (auto-massage) ou par le biais d’une tierce personne. L’objectif étant d’arriver à la stimulation du « point P », ce qui équivaut au point G chez le genre féminin.

Lire aussi :  Comment vider la prostate ?

Pour réaliser le massage de la prostate, l’on procède par insertion d’un doigt lubrifié à l’intérieur de l’anus jusqu’au rectum de l’homme. Ainsi, celui-ci pourra atteindre la prostate. Cette dernière se situe à environ 7 cm de l’entrée de l’anus en allant vers le pénis. Une fois atteinte, il faut masser en faisant des mouvements circulaires qui favorisent la stimulation de la glande.

Lorsque cette pratique est entreprise au cours d’un rapport sexuel, il est possible de faire usage d’un sextoy. En effet, il existe sur le marché des vibromasseurs spécifiques qui sont conçus pour cette cause.

À quel moment recourir au massage prostatique ?

Comme mentionné depuis le début, le massage de la prostate est juste adopté par certains pour éprouver du plaisir sexuel. Mais d’autres spécialistes sanitaires y trouvent un intérêt thérapeutique. En effet, la glande prostatique est dotée d’une grande sensibilité. Elle peut donc faire l’objet de diverses affections. Ainsi, ces experts trouvent en cette pratique un moyen pour venir à bout de certains dysfonctionnements à l’instar de la prostatite bactérienne aiguë et de l’adénome de la prostate.

Prostatite chronique bactérienne

Ce type de prostatite se manifeste par des difficultés de miction et des douleurs dans le périnée. Ces dernières peuvent évoluer pour atteindre la verge ou les bourses. La prostatite est qualifiée de chronique lorsque ses manifestations dépassent un délai de 3 mois.

Pour en venir à bout, la médecine conventionnelle mise sur la prise des antibiotiques. Parfois, l’utilisation seule des médicaments n’arrive pas à venir à bout de l’infection et ses symptômes persistent malgré le traitement. C’est ainsi que certains spécialistes de la santé préfèrent associer la pratique du massage de la prostate à la prise de médicaments. Il faut dire qu’avant la découverte des antibiotiques, le massage prostatique était le soin privilégié pour contrer cette pathologie.

Lire aussi :  La Banane : un bon fruit pour la prostate ?

Une étude effectuée auprès de certains sujets mis sous un traitement avec les deux méthodes (massage et antibiotique) a montré son efficacité chez quelques-uns. L’on remarque la disparition ou l’atténuation des symptômes de la maladie. Il faut préciser que le massage prostatique est proscrit en cas de prostatite aiguë. Ceci dans l’optique d’empêcher la propagation de l’infection qui pourrait conduire à une situation plus grave.

Adénome de la prostate

Il s’agit d’une tumeur bénigne qui affecte très souvent la prostate lorsque l’homme avoisine la cinquantaine. Elle est manifestée par une augmentation du volume de la glande que l’on qualifie de HBP (hypertrophie bénigne de la prostate). Elle se solde par une difficulté à libérer l’urine, des mictions à fréquence répétée, la baisse du débit urinaire, une impression de vessie à moitié vide et autres.

Ici, la pratique du massage de la prostate doit être réalisée par un ostéopathe pour des résultats effectifs. Elle permet la réduction de l’enflure en plus de détendre les tissus de sorte à entraîner une atténuation des troubles de la glande. Il importe néanmoins de préciser qu’en cas de cancer de la glande, cette option n’est pas envisageable. Tout simplement parce qu’elle pourrait conduire à la dissémination des cellules cancéreuses. L’avis d’un médecin est donc de rigueur.

Massage de la prostate : quelles sont les précautions à prendre ?

L’hygiène est la première des précautions qu’il faut observer pour entamer cette pratique. Ainsi, il faut :

  • Le port de gants en latex ou le lavage des mains à l’eau et au savon ;
  • La coupure des ongles pour ne pas entraîner des lésions (les muqueuses sont sensibles.) ;
  • L’usage d’un lubrifiant adéquat (à priori, celui à base d’eau).
Lire aussi :  Lunettes anti lumière bleue : Une solution moderne pour les problèmes liés à l'écran

En dehors de ces points, la pratique doit se dérouler en douceur pour éviter une inflammation de la zone.

Pour finir, le massage de la prostate doit être évité en période d’infection et avant toute pratique à des fins médicales, il faut recourir aux avis d’un spécialiste de la santé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *